Alternance et Grandes Ecoles de Commerce - 2Empower Insights

Alternance et Grandes Ecoles de Commerce

L’alternance permet aux entreprises de recruter des étudiants pour les former à un métier et leur partager leur culture d’entreprise. Toutes les Grandes Ecoles de commerce (sauf HEC) ont mis en place un parcours d’alternance pour leurs étudiants de Programme Grande Ecole.

Le fait de recruter un alternant de Grande Ecole (contrat d’apprentissage ou de professionnalisation) peut s’avérer être une véritable aubaine pour les entreprises, mais la compréhension des différentes possibilités offertes par les écoles peut toutefois s’apparenter à un parcours du combattant.

Voici quelques éléments pour mieux comprendre ces différents parcours aux intérêts multiples.

 

Les Grandes Ecoles font le choix de l’alternance

 

Si presque toutes les Grandes Ecoles proposent des parcours d’alternance, ceux-ci présentent des particularités :

  • Les rythmes sont différents
  • L’alternance est accessible parfois en M1, parfois en M2
  • L’alternance peut être réservée à certains Masters
  • Le nombre de place est limité, les différences peuvent être importantes selon les établissements

 

Les différents rythmes :

Il existe trois principaux formats

  • X jours en entreprise / Y jours en formation académique
  • X semaines en entreprise / Y semaine en formation académique
  • Trimestre ou semestre alternés

 

Les écoles ne font pas les mêmes choix quant aux différents formats. Le tableau ci-dessous récapitule les formats principalement choisis par les écoles.

 

Calendrier des alternances par école

 

Ecoles présentes au SIGEM

Ecole Durée Rythme
HEC Paris x x
ESSEC Business School 24 mois Tout est possible
ESCP Europe 14, 18 ou 24 mois Semestre ou hebdomadaire
emlyon business school 12 ou 15 mois Semestre
EDHEC Business School 24 mois 3S entreprise – 1S école + exceptions
Audencia Business School 24 mois 2 semestres entreprise
Grenoble Ecole de Management 12 ou 24 mois 2S entreprise – 1S école
SKEMA Business School 12 ou 24 mois 2S entreprise – 1S école
NEOMA Business School 12 ou 24 mois 3S entreprise – 1S école + exceptions
Toulouse Business School 12, 18 ou 24 mois 5 parcours possibles
KEDGE Business School 12 ou 24 mois 3S entreprise – 1S école
Rennes School of Business 12 ou 24 mois 3S entreprise – 2S école
Montpellier Business School 12, 24 ou 36 mois 3S entreprise – 1S école
IMT-BS 12 ou 24 mois 3S entreprise – 1S école
BSB Burgundy School of Business 18 ou 24 mois 2S entreprise – 1S école + exceptions
EM Strasbourg Business School 12 ou 15 mois 2S entreprise – 1S école + exceptions
La Rochelle BS 12 ou 24 mois 3S entreprise – 1 (ou 2 pour les M2)S l’école
ICN BS 12 ou 24 mois 6S entreprise – 6S école
Ecole de Management de Normandie 12 ou 24 mois 3S entreprise – 1S école
INSEEC School of Business and Economics 12 ou 24 mois 3j entreprise – 2j école ou 2S / 1S selon les campus
ISC Paris Business School 24 mois 3S entreprise – 1S école
ISG International Business School 12, 18 ou 24 mois 3S entreprise – 1S école
ESC Clermont 12, 24 mois 3S entreprise – 1S école
ESC Pau BS 12, 21, 24 ou 26 7S entreprise – 2S école
SCBS 12, 24 mois 3S entreprise – 1S école
Brest Business School 12, 18 ou 24 mois 3S entreprise – 2S école + exception (audit)

 

Autres écoles de la CGE qui proposent de l’alternance

Ecole Durée Rythme
EBS Paris 24 mois 3S entreprise – 1S école
EDC Paris 24 mois 3S entreprise – 2S école
EMLV 24 mois 3S entreprise – 1S école (marketing) ou 3j – 2j (E-business)
ESCE 24 ou 36 mois 3j entreprise – 2j école
ESDES 24 mois 3S entreprise – 1S école
ESSCA 24 mois hebdomadaire selon les Masters
HEC Liège 24 mois 3j entreprise – 2j école (Master Sales)
ICD International BS 24 mois 3S entreprise – 1S école
IPAG BS 12 ou 24 mois 3j entreprise – 2j école
ISTEC 12 ou 24 mois 2j entreprise – 3j école puis 1 semestre entreprise
PSB 12 ou 24 mois 2S entreprise – 1S école ou 3j entreprise – 2j école

S= une semaine et j = une journée

L’apprentissage connaît de nombreuses réformes et les parcours sont souvent amenés à changer. Ce panorama des rythmes nous montre les différentes possibilités offertes aux entreprises. Dans les écoles où plusieurs rythmes d’alternance coexistent, nous avons pris les plus populaires.

Tous les apprentis n’ont pas le même rythme et ce facteur est non négligeable dans la recherche.

 

 

Alternance et Grandes Ecoles en chiffres

 

  • 19,6% des étudiants en Grande Ecole de commerce font le choix de l’alternance ;

 

  • 28% des alternants sont par la suite embauchés dans leur entreprise d’accueil ;

 

  • 37,1% des apprentis ont fait le choix d’une entreprise de plus de 5 000 collaborateurs,
    32% des apprentis sont dans une entreprise de taille intermédiaire (entre 250 et 4 999 collaborateurs) et enfin,
    30,9% des apprentis sont dans une entreprise de moins de 250 personnes ;

 

  • 46% des apprentis sont en activité en Ile-de-France alors qu’ils sont 54% des jeunes diplômés de Grandes Ecoles à choisir cette région pour commencer leur carrière ;

 

  • 8% des apprentis issus d’école de commerce font le choix d’aller travailler hors de France après leur apprentissage alors que 16,7% des diplômés de Grandes Ecoles de Commerce en 2018 ont fait le choix de débuter leur carrière à l’international.

 

Ces données sont issues de l’enquête d’insertion 2019 réalisée par la CGE. Celle-ci prend en compte 37 Ecoles de Management, ce qui représente 21 026 diplômés.

 

Pourquoi les entreprises recruteraient-elles des alternants de Grandes Ecoles ?

 

Recruter et former un jeune talent

Recruter un alternant de Grande Ecole, c’est investir à la fois sur le court terme, mais aussi sur le temps long. En effet, l’alternant sera formé à un métier selon la culture spécifique de l’entreprise. C’est souvent la première véritable expérience pour l’étudiant dans le monde du travail. L’entreprise peut donc facilement lui transmettre ses codes et sa culture, tout en le faisant progresser.

 

Profiter d’un regard neuf sur l’entreprise

Loin d’avoir la prétention de révolutionner l’entreprise, ou d’opposer des générations, les jeunes recrutés peuvent apporter une vision nouvelle sur certains sujets spécifiques. Ils peuvent mettre en exergue des aspects parfois mis de côté : nouveaux outils, appétence pour l’international ou volonté de se former, certaines jeunes recrues peuvent étonner par leur dynamisme !

 

Travailler sa marque recruteur

Intégrer un jeune talent en apprentissage permet de faire connaître davantage son entreprise au cercle étudiant du recruté et ainsi travailler son attractivité. Certaines entreprises insistent même dessus en encourageant la cooptation.

 

Des coûts salariaux intéressants

Si cet aspect ne peut être l’unique facteur pour recruter un alternant, il faut avoir conscience des avantages que cela représente. Les rémunérations minimales des apprentis se situent en dessous du SMIC (78% du SMIC pour un apprenti de plus de 21 ans en 3ème année d’alternance).

De plus, les contrats d’apprentissage permettent à certaines entreprises de bénéficier d’aides régionales et d’exonérations partielles (ou totales) de charges en fonction de la taille de l’entreprise, ainsi que du crédit d’impôt apprentissage.

 

 

Pourquoi les étudiants de Grandes Ecoles font le choix de l’alternance ?

 

Se confronter rapidement avec la réalité du terrain

Faire le choix de l’alternance c’est faire le choix d’entrer rapidement dans le monde du travail et de se confronter aux réalités du terrain. Les étudiants de Grandes Ecoles sont issus de classe préparatoire ou d’admission parallèle. Ainsi, beaucoup ont eu peu (voire aucune) expérience en entreprise et souhaitent rapidement s’y confronter.

De plus, l’alternance peut être un véritable accélérateur de carrière. James, un étudiant de l’ESC Clermont alternant chez TB Groupe que nous avons interviewé pour Business Cool affirme que « par rapport à mon attente initiale, j’ai pu expérimenter une fonction que je n’aurais probablement pas eue avant plusieurs années dans un grand groupe ».

 

Avoir un salaire

L’alternance est un excellent moyen pour avoir un salaire fixe durant ses études. C’est un aspect non-négligeable pour de nombreux étudiants.

Rémunération pour un apprenti qui a entre 21 et 25 ans :

  • 53% du SMIC pour la première année
  • 61% du SMIC pour la deuxième année
  • 78% du SMIC pour la troisième année

 

Faire financer ses études

L’alternance peut permettre de faire financer en intégralité ses frais de scolarités. Notre enquête annuelle sur les frais de scolarité de Grandes Ecoles de Commerce montre que la moyenne pour l’année 2019 est de 40 444€.

 

 

Zoom sur :

 

HEC Paris, seule école de la CGE à ne pas faire le choix de l’alternance

Si Peter Todd déclarait en 2017 ne pas « s’interdire de réfléchir à la question », force est de constater que la stratégie reste inchangée. HEC préfère miser sur la force de sa Fondation pour accompagner ses étudiants à financer leur scolarité et encourage ses étudiants à faire différents stages dans différentes entreprises.

Selon le rapport annuel (2018) de la fondation HEC, 55% des fonds collectés sont redistribués aux « bourses et aux aides pour les étudiants ». En 2018, la fondation, très active, a collecté 11,2 millions d’euros et a ainsi permis à de nombreux étudiants de s’affranchir d’une partie de leurs frais de scolarité.

 

L’ESSEC propose une alternance sur-mesure

L’ESSEC propose le parcours le plus flexible pour l’alternance : tous les semestres, les apprentis font le choix du rythme le plus optimal pour lier leurs intérêts académiques et les besoins de leur employeur.

Ainsi, les étudiants pourront enchaîner une période de six mois en entreprise avec un trimestre où ils seront en cours les lundis, mardis et mercredis par exemple. Cela permet de répondre de manière pertinente aux activités et besoins économiques des entreprises.

25% des étudiants du PGE de l’ESSEC font ainsi le choix de l’alternance.

 

The Adecco Group et emlyon bs créent Company Inside

Accessible aux étudiants de 2ème année de PGE, pour une durée de 24 mois, le dispositif Company Inside permet aux étudiants de travailler quatre semaines en entreprise puis de revenir une semaine sur les bancs d’emlyon.

Grâce à ce dispositif, l’étudiant ne paie pas ses frais de scolarités. En échange, l’étudiant signe un contrat de CDI pour poursuivre son expérience professionnelle pendant au moins deux ans dans la même entreprise après la fin de ses études.

Adecco se trouve au cœur du dispositif, le cabinet de recrutement participe à la sélection et à l’évaluation des candidats-étudiants.

Les formalités administratives sont prises en charge par Adecco, qui embauche l’étudiant grâce à un contrat de CDI intérimaire.  L’entreprise d’accueil signe avec Adecco un contrat de mise à disposition de l’étudiant. Si l’étudiant ne souhaite pas rester, il doit rembourser l’année de formation qui lui a été financée.

L’entreprise s’assure donc d’avoir dans ses rangs l’étudiant pendant au moins 4 ans (2 ans en étude et 2 ans en CDI) mais peut toutefois ne pas proposer de CDI après les deux premières années si elle le souhaite.

 

Le stage alterné

En plus des contrats d’apprentissage et de professionnalisation, existent les contrats de stages alternés. La principale différence réside dans la nature du contrat : avec le stage alterné, l’étudiant signe une convention de stage et non pas un contrat de travail.

Le contrat est donc beaucoup plus souple, l’étudiant n’est pas salarié de l’entreprise et la rémunération est négociable. Cette solution reste toutefois peu diffusée car les avantage sont plus limités pour l’étudiant.

 

Dans beaucoup de situations, l’alternance est une formule gagnant-gagnant et ouvre, tant pour l’étudiant que pour l’entreprise, de nombreuses possibilités.

 

S’il est primordial pour les étudiants de bien sélectionner l’entreprise dans laquelle ils vont aller, il n’en demeure pas moins important pour les entreprises d’avoir conscience des spécificités des Grandes Ecoles de Commerce en ce qui concerne l’alternance.

 

 

Testez votre attractivité recruteur

Envie de tester la popularité de votre entreprise (ou de votre programme d’alternance) auprès d’étudiants et jeunes diplômés de Grande Ecole ? Nous vous proposons de réaliser une enquête personnalisée auprès de notre communauté. Totalement gratuit, ce sondage vous permettra de sonder notre audience sous 24h, avec la garantie  d’obtenir au moins 200 réponses d’étudiants.

Vous souhaitez savoir si votre entreprise est attractive ? Laissez vos coordonnées ci-dessous :


A lire ensuite